Louer ses meubles au lieu de les acheter : une bonne affaire ?

TENDANCE – Aujourd’hui, vous pouvez louer votre lit ou votre table de salon. L’avantage, c’est de ne pas avancer de fortes sommes, parfois importantes, et de changer de meubles et de style régulièrement. Mais est-ce une si bonne affaire ? Nous avons enquêté.

22,19 euros pour matelas : non, ce n’est pas une erreur d’affichage du magasin de literie. Il s’agit du prix mensuel de location, comme pour un abonnement. Bien loin des 1.155 euros du tarif d’achat de ce même matelas. Généralement, ces contrats de location avec option d’achat  (LOA) durent six ans. A la fin, deux options : soit vous rendez le lit pour en prendre un nouveau ; soit vous en devez propriétaire, moyennant un surplus de 5% de la valeur initiale.  

Le système a l’air de plaire aux clients. « Aujourd’hui, 60 à 70% de notre clientèle utilise le contrat de location avec option d’achat « , affirme à TF1 le magasin Maison de la Literie de Herblay, dans le Val d’Oise. Plus globalement, à l’instar des voitures, le contrat LOA  se développe donc à l’ensemble du secteur de l’ameublement, au point que même les grandes enseignes le proposent.  Attention cependant à certains pièges : si l’usure n’est pas considérée comme normale par rapport à la durée de location, il faudra payer la réparation si vous rendez le meuble. Pour un sofa par exemple, la déchirure n’entre pas dans cette usure normale.

Au final, sur l’ensemble du contrat, la LOA coûte un peu plus cher que l’achat classique. Le prix à payer pour avoir une déco récente et moderne. Cette nouvelle tendance va-elle se démocratiser ? 

Sachant que la durée de vie d’un meuble oscille entre 10 et 20 ans, comme le rappelle à TF1 Jean-Charles Vogler, secrétaire général de la Fnaem (Fedération de l’ameublement), il  est encore trop tôt pour le dire

Source : lci.fr/conso-argent/