Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexion

 

les villes ou on utilise le plus Le Bon Coin, Blablacar, Airbnb…

  • Publié le : 24/05/2016 17:12

Description

Les habitants des trois plus grandes villes de France ne sont pas les meilleurs clients des plateformes Internet de l’économie collaborative entre particuliers. Le covoiturage, la location d’appartement, les services d’entraide entre voisins ou la vente en ligne d’objets d’occasion, sont bien davantage pratiqués dans des villes moyennes comme Amiens et Orléans ou dans des capitales régionales ne dépassant pas le demi-million d’habitants, comme Lille et Bordeaux. Ces quatre communes arrivent même en tête d’un classement établi par une étude du cabinet Asterès publiée par le magazine WE Demain.

Pour établir leur classement, ces experts ont rapporté aux populations des différentes communes le nombre d’annonces et d’offres publiées en ligne sur LeBonCoin, Airbnb, Blablacar et Ouicar, pour le covoiturage, Allovoisins, Stootie et Zilok pour les services d’entraide ou de location d’objets du quotidien entre particuliers.

Toutes catégories confondues, Bordeaux arrive en tête des métropoles où l’économie du partage est la plus développée. Lille, autre grande métropole, arrive en deuxième position. Suivent un ensemble de villes moyennes: Tours, Perpignan, Amiens, Aix, Clermont-Ferrand, Orléans, Le Mans, Angers et Dijon.

Pour comprendre les résultats de ce classement, il convient de se pencher sur les caractéristiques sociales, économiques ou géographiques, propres à chaque ville.

Source : Étude du cabinet Astéres. –
Pour les villes où Airbnb est le plus utilisé, l’explication est assez évidente. Le succès de ce site de locations courte durée entre particuliers tient à l’attractivité touristique. Et donc, sans surprise, Paris arrive en tête, suivie de Nice, Bordeaux et Aix-en-Provence.

L’étude fait aussi le lien, assez intuitif, entre les volumes des ventes d’objets d’occasion entre particuliers et le niveau de revenu des habitants. Les villes avec des revenus moyens par habitant inférieurs ou égaux à la moyenne nationale utilisent davantage le marché des ventes d’occasion. D’où leur succès à Amiens, Clermont-Ferrand, Tours et même Reims. “La vente de biens et d’objets sur LeBonCoin agirait ainsi comme une réponse au manque de pouvoir d’achat des ménages” soulignent les auteurs de l’étude.

Dans les villes moyennes comme Metz, Orléans, Besançon et Angers, le transport entre particuliers par Internet (covoiturage sur Blablacar et location de véhicules sur Ouicar) se développe beaucoup. Les auteurs de l’étude invoquent soit la géographie de ces villes, parfois mal reliées par des liaisons ferroviaires transversales (hormis celles les reliant à Paris) ou une moindre densité des transports en commun, laquelle pourrait ainsi être compensée par le partage de véhicules.

“Les gens n’utilisent pas l’économie du partage car ils adorent Internet ou parce qu’ils souhaitent un monde meilleur mais car celle-ci répond à leurs besoins”, conclut Charles-Antoine Schwerer, économiste et auteur de l’étude, cité par WE Demain.

Source : bfmbusiness.bfmtv.com

Listing ID: N/A

Report problem

Processing your request, Please wait....

Annonces partenaires