Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

Commentaires fermés sur BandBike ou comment louer un vélo à un particulier

BandBike ou comment louer un vélo à un particulier

| Location entre particulier | 11/11/2014

On connaissait AirBnb, BnbSitter (service de conciergerie)… La location entre particuliers s’est enrichie de roulettes avec BandBike, nouveau service et site gratuit qui propose de dépoussiérer son vélo pour le louer quelques heures. Si les particuliers peuvent ainsi faire profiter de leur deux-roues qui dort au garage ou prend la pluie sur le balcon, le site est également ouvert aux professionnels.

Avec un principe simple: on rentre une ville ou bien le site vous géolocalise, et les offres de différents vélos disponibles à proximité s’affichent. Mais c’est ensuite au propriétaire et au locataire de définir un prix et les modalités de la location.  L’idée est née en pédalant, bien sûr. Deux Franciliens amateurs de vélos, Corneliu Croitoru, qui balade souvent son enfant en forêt sur son cycle, et Philippe Vasconcelos, qui a rejoint Paris au Mans à vélo pour un festival de musique, ont lancé le site en juillet 2014. Et la mise en route s’annonce nonchalante: pour le moment le site ne compte que 30 propriétaires privés et un professionnel qui ont posté des annonces.

Louer un vélo n’importe où et n’importe quand

«L’idée, c’est de dépanner, pas d’arrondir ses fins de mois, souligne Philippe Vasconcelos. Même si cette location peut aider le propriétaire à financer quelques réparations ou nouveaux équipements. Quel que soit l’endroit où vous êtes, vous pouvez louer un vélo pour une balade en forêt une après-midi. Les boutiques de location de vélo sont aujourd’hui concentrées dans les grandes villes. Il m’est arrivé d’avoir envie de pédaler dans la campagne en Normandie et ce n’était pas simple. Et puis cela permettra aux familles de voyager léger pour les vacances sans vélo sur le toit.»

Louer un tandem ou un vélo pour enfants

Et si ce nouveau service entre particuliers aura plus d’utilité dans les petites villes, «l’avantage à Paris, c’est que les particuliers peuvent proposer des vélos atypiques et bien plus variés que dans une boutique: tandem, VTT, cycles équipés de sacoches, vélos vintage ou pour enfants…, plaide Philippe Vasconcelos. Et le système est très souple: si vous voulez rendre le vélo plus tard, il suffit de s’arranger.» La concurrence des Vélib’ à Paris n’effraie pas le duo de fondateurs. «Quand on veut se balader toute une journée le long de la Seine jusqu’à la banlieue, ce n’est pas pratique de rendre le Vélib’ toutes les demi-heures! Et le site, qui devrait être enrichi d’une application en 2015, évolue au gré des retours d’utilisateurs. «Nous avons par exemple ajouté une caution décidée par le propriétaire après un retour d’usager.»

source : 20minutes.fr

Annonces partenaires

Catégories du Blog